Près de 50 acteurs de l’immobilier logistique signent 30 engagements environnementaux avec l’État

[ad_1]

“La relance économique et la transition écologique ne se feront pas sans des entrepôts modernes et performants, pointe Claude Samson, président d’Afilog (Association des acteurs de l’immobilier logistique). Nous n’avons pas à choisir entre performance économique et performance écologique de l’immobilier logistique. C’est le sens de l’histoire que d’articuler les deux. L’immobilier logistique est le poumon de notre industrie.”

À l’occasion du salon de la Semaine de l’innovation du transport et de la logistique, SITL, à Paris au Parc des expositions porte de Versailles, l’Afilog annonce la signature de la charte d’engagements réciproques en faveur de la performance environnementale et économique des entrepôts de près d’une cinquantaine d’acteurs de la logistique.

Cette annonce suit l’officialisation de la Charte le 28 juillet dernier par Afilog et Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée chargée du Logement, et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie. Le gouvernement avait auparavant missionné Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique, et Gilles de Margerie, commissaire général de France Stratégie, pour mener une concertation auprès des acteurs de la logistique en collaboration avec Afilog. “Cette charte traduit le rôle essentiel de l’immobilier logistique pour accélérer la transition écologique de la chaîne transport et logistique au service de leurs clients, et la réussite de la méthode négociée avec les acteurs privés, souligne Anne-Marie Idrac, présidente de France Logistique. Nous devons apporter une voix commune.”

30 engagements environnementaux

Ce travail de concertation a abouti à la publication de 30 engagements pour l’environnement, aussi bien de la part des acteurs privés (neutralité carbone des nouveaux projets d’ici 2040, implantations en priorité sur des friches existantes, couverture de 50% des toitures par des panneaux photovoltaïques, infiltration de 100% des eaux pluviales, plantation d’arbres et de haies champêtres…) que de la part de l’État (accompagnement des acteurs de la logistique dans l’atteinte de leurs engagements, mise à disposition de l’inventaire des friches disponibles…).

Les acteurs de l’immobilier logistique confirment leur engagement dans la transition écologique de leur activité et enclenchent une accélération de leurs contributions dans ce sens. L’immobilier logistique compte parmi les filières économiques qui se transforment via l’étude d’une trajectoire de neutralité carbone plus ambitieuse que celle des Accords de Paris, grâce à un pilotage précis de l’empreinte carbone en partenariat avec le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB), une certification environnementale systématique des nouveaux entrepôts, et une panoplie d’actions de réduction de CO2 (construction bas carbone, réduction des consommations d’énergie, panneaux photovoltaïques, végétalisation, compensation carbone…). Autres initiatives, des efforts de lutte contre l’artificialisation des sols, via la réhabilitation de friches, la réduction des emprises au sol (densification, augmentation des hauteurs bâties), et la multiplication des espaces verts sur le foncier non bâti, la recherche systématique de protection de la biodiversité : certification des projets, intervention d’écologues, études de pollinisation…

“La filière de l’immobilier logistique, bras armé de l’industrie, joue un rôle clé dans la décarbonation des activités économiques, explique Claude Samson. Y compris quand le gouvernement fait le choix courageux d’un vaste plan de relance et de la relocalisation industrielle, qui implique une accélération et une relocalisation des stocks. L’adaptation des réseaux logistiques est donc nécessaire pour optimiser les flux et contribuer à leur décarbonation, tout en continuant à irriguer tous les et en créant des emplois.”

Sept nouveaux acteurs (DS Avocats, Essor, Goodman, JBD Expertise, Lidl, Segros et Spirit) viennent de signer la Charte.

Les membres d’Afilog signataires de la Charte d’engagements réciproques :

AConstruct, AGL 26, Agence Franc, AEW, ALSEI, APRC, ARCHI FACTORY, ARÉFIM, Arthur Loyd, Barjane, BEG Ingénierie, BNP Paribas, BT Immo, BTP Consultant, CBRE, Concerto, DCB Logistics, Dentressangle, DS Avocats, EOL, ESSOR, FM Logistic, GEMFI/GICRAM, GLP, GOODMAN, GSE, HTC, IDEC, Immo Mousquetaires, JBD Expertise, JLL, JMG Partners, LIDL, Logicor, MW Architecture, P3 Logistic Parks, Panattoni, Panhard Groupe, Poste Immo, Prologis, Quartus, Segros, Sogaris, SPIRIT, Stef, Stonehedge, Urbasolar et Virtuo.

[ad_2]

Source link