E-commerce & VR : À quand les pop-up store virtuels ?

[ad_1]

 

Article rédigé par Marie Raccuglia, Product strategist Curieuse, Créative et passionnée d’innovations. 

Store Oculus store personnalisation, VR et UX Marie Raccuglia

L’environnement de commerce évolue fortement ces dernières années et il se doit de se réinventer. Nous avons la chance de vivre une phase de transition économique où les modèles évoluent tous les jours ou presque.

Mais jusqu’où est-il intéressant de pousser l’innovation et les business modèles disruptifs ?  L’environnement de commerce évolue fortement ces dernières années et il se doit de se réinventer. Nous avons la chance de vivre une phase de transition économique où les modèles évoluent tous les jours ou presque. 

Comment remettre la notion d’humain dont on parle tant tout en digitalisant ce qui peut l’être ?  

1/ La réalité virtuelle, un outil de commerce 3.0

J’ai la chance depuis quelques années de pouvoir expérimenter et creuser le sujet de la réalité virtuelle. Session après session, je n’ai pas pu m’empêcher de faire des parallèles avec des possibles extensions d’outils déployés sur Oculus. 

Une notamment qui paraît initialement très simple mais qui ouvre des possibilités particulièrement intéressantes. La home page Oculus est représentée en VR par … “Un chez soi “virtuel (cf image personnalisation VR et UX) où comment prendre le mot Home page au pied de la lettre. 

 Ce dernier est entièrement personnalisable.  De quoi décorer pour mieux vous approprier votre nouvel outil VR (un bon Medium de personnalisation au passage en terme de user experience). Comment cela se passe…  Via un store 3D… Comprenez une page comme un site classique e-commerce mais en 3D (CF image). 

Store Oculus store perspective 3D des produit Marie Raccuglia

2/ La VR, un levier d’expérience client mais aussi de conversion

 L’intérêt me direz-vous ?  Car en effet, cela n’a de valeur que si cela apporte une plus-value à l’expérience. Je trouve l’expérience tout simplement plus engageante. 

Premièrement vous avez le visio du produit en 3D, 

  • Le rendu matière, un sujet parfois complexe en e-commerce. Et surtout, le fait de mettre en situation les produits change radicalement l’impact 
  • La projection client : celle-ci supprime en partie les freins à l’achat. Après le vendeur muet, on a ici une assistance active à la vente (la vente assistée 3.0) 
  • Une gamification du processus d’achat car l’outil à l’usage est vite pris en main et gomme la frontière entre un outil faussement technique et un outil ludique
  • Pensée en mode projet et plus en mode achat produit -> un vrai atout commercial pour les entreprises du secteur pour impacter leurs indicateurs de vente et leur panier moyen

Il y a quelques années, j’ai pu tester un outil (Leroy Merlin) sur un salon pro, permettant de scanner via une tablette ou un smartphone une pièce pour la modéliser de manière rapide et simple et pour ensuite permettre une simulation 3D de la pièce. A l’avenir, cela pourrait permettre de modéliser la pièce souhaitée et ensuite de passer en mode achat projet travaux et/ou décoration. On répond ici à une problématique, le manque de projection qui est un frein important lors de ce type d’achat. 

3/ Le commerce 3.0 de demain 

Attention, à noter que l’outil VR n’a son intérêt que sur des achats à forte valeur ajoutée : cuisine équipée, projet de construction ou d’achat immobilier etc… Pour ce qui est des achats classiques, un outil AR peut répondre à ce frein à l’achat. La vraie valeur de l’outil AR est encore à développer. En effet, c’est une fonctionnalité encore souvent utilisée de manière un peu gadget plus qu’un réel outil d’aide à la décision dans le processus d’achat.  

En fonction des produits achetés, un parcours de personnalisation pourrait proposer la mise en relation avec la base de référencement de professionnels ou des tutoriels pour réaliser les travaux liés aux achats. On aurait donc une expérience online cross omnicanal qui accompagne le client in situ (virtuel)  lors de la réalisation de son projet. 

>> L’expérience e-commerce VR n’a de sens que si elle apporte soit la levé de certains freins tel que la projection client ou du contenu pertinent dans l’expérience. On pense aux tutoriels immersifs qui permettent de faire la passation entre le visionnage d’un simple tuto au passage à l’action en expérimentant en 2 phases d’abord en virtuel puis en situation réelle (VR learning).

4/ Les solutions VR, ce grand bac à sable sans frontières

A noter, qu’il existe désormais des tutoriels en VR de bricolage qui permettent d’apprendre et de pratiquer en VR avant de passer à la réalisation réelle. (cf vidéo bricolage Jigspace)

Quand on sait que certaines villes au Japon, on était en partie modélisée pour la VR (que l’on peut d’ailleurs visiter en VR), pourquoi ne pas imaginer faire ses courses dans un magasin virtuel avec paiement PayPal ou autres wallet (CF vidéo magasin virtuel sur time square ci-dessous)

Cerise sur le gâteau un vendeur (équipe de la technologie VR, avec un outil de traduction simultanée, cf l’outil de Altspace VR) qui nous ferait une démonstration de cuisine japonaise pour mieux nous conseiller. 

Un nouveau mode de commerce qui pourrait donc lever quelques freins et remettre le lien, l’échange, via le rôle du vendeur au centre de l’expérience…

 

Article rédigé par Marie Raccuglia 

 

[ad_2]

Source link