Comment doper ses campagnes grâce aux nouveaux formats LinkedIn ?


Dans une conférence destinée aux professionnels du marketing et de la communication BtoB et consacrée à la plateforme LinkedIn, les équipes de Mediadesk présentent les nouveaux leviers du paid media. Ils partagent notamment les bonnes pratiques pour cultiver son expertise marketing et communication BtoB grâce aux outils, toujours plus innovants et performants, du plus célèbre réseau professionnel mondial. Comment utiliser le potentiel de diffusion de LinkedIn dans ses campagnes BtoB ? Grâce à des exemples concrets de campagnes paid media et des retours d’expériences détaillés, les experts de Mediadesk analysent les évolutions des nouveaux outils de LinkedIn.

Accéder à la conférence gratuitement
 

Privilégier la video pour assurer les performances

Les professionnels du marketing BtoB le savent, une campagne réussie est une campagne qui présente un contenu de qualité dans un format approprié. S’il existe plusieurs formats de push disponibles sur LinkedIn, le plus performant est sans aucun doute le format vidéo. Dans ce registre, la plateforme propose trois objets phares qui sont le Single image Ad, le Carousel image Ad, qui va permettre d’engager l’audience avec un déroulement des contenus, et la Video Ad. Ce dernier format est l’un des plus performants de la plateforme, certainement car il permet à la marque de raconter une histoire et présenter un produit. Au travers d’une conférence accessible gratuitement en ligne, les experts de Mediadesk partagent quelques bonnes pratiques et astuces pour réussir et optimiser sa campagne BtoB vidéo.

Ils conseillent notamment de se focaliser sur les contenus vidéo. Les démonstrations, aussi appelées “démos”, présentant le fonctionnement d’un produit ou service, ont un meilleur taux de clic et de conversion. Les publicités comportant une démo permettraient de multiplier par 1,2 le taux moyen de complétion de la vidéo. D’après Mateo Arango, Head of Mediadesk BtoB, “la manière dont on présente un produit est primordiale pour le consommateur, il est important de privilégier les vidéos qui engagent davantage les utilisateurs”. Les internautes vont davantage cliquer pour découvrir le produit après avoir consommé un contenu vidéo. Autre point important souligné par Mateo Arango, les sous-titres augmenteraient significativement les performances : “les sous-titres ont un meilleur taux d’engagement, on gagne en clic, en performance et en interaction avec la vidéo”. Ce qui n’est pas étonnant lorsque l’on sait que 79% des vidéos dans le flux LinkedIn sont regardées sans le son. Les contenus animés, les motions, présenteraient également des performances au-dessus de la moyenne : ces vignettes et photos animées permettraient d’obtenir des variations positives de 3% de taux de clic et plus de 8% d’engagement au-dessus de la moyenne. Enfin, Mateo Arango, rappelle qu’un message simple et une indication claire de l’action que l’on attend de l’audience sont essentiels pour réussir sa campagne : “il s’agit d’éviter les messages compliqués et la surcharge. Aujourd’hui le temps d’attention est limité, il faut rester clair et précis dans ce que l’on souhaite transmettre. Il est préférable de s’adresser directement à sa cible et de préciser exactement l’action que l’on attend d’elle.”

Accéder à la conférence gratuitement
 

Adresser le bon contenu à la bonne cible

Dans cette conférence, Mediadesk encourage également les professionnels du marketing à s’interroger sur le parcours utilisateur parfait. De quelle manière adresser sa communauté de clients ? Quels sont les éléments clés à exploiter aujourd’hui sur linkedin? Il s’agit de suivre quelques étapes essentielles. Tout d’abord, le ciblage. Pour obtenir un bon résultat, il faut adresser le bon contenu à la bonne personne. C’est en créant un contenu avec un message narratif adapté que l’on va collecter une audience. Ensuite, les experts de Mediadesk conseillent de profiter au maximum des contenus organiques. Réutiliser un contenu que l’on a créé dans un autre contexte, comme une tribune ou un article, peut être une bonne solution pour gagner une audience tout en limitant les coûts de production et de diffusion. Tout ceci va permettre de construire une audience ayant déjà eu une interaction avec la marque et qui téléchargera, à coup sûr, les contenus que l’on va lui proposer dans un second temps. Il s’agit d’un dispositif sophistiqué et efficace qui fonctionne donc à deux étages : grâce à ses beaux contenus, la marque va rassembler et identifier une audience intéressée par ses produits et ses actualités. Puis, cette audience-ci sera retravaillée et se verra présenter des contenus plus légers.

Collecter une audience de qualité

Pour illustrer leurs propos, les experts de Mediadesk prennent l’exemple de l’entreprise Kellogg’s France. Pour développer sa nouvelle marque employeur « Nourrissons une même ambition pour le monde », Kellogg France s’est fixé un objectif précis : recruter et attirer un maximum de followers. Pour ceci, ils ont partagé des publications variées (jeux concours, vidéos, etc.) qui ont déclenché des interactions fortes (followers, likes, commentaires, partages). Ensuite, ils ont pu cibler les profils qui interagissaient le plus (viewers video, visiteurs profil linkedin) pour les inciter à s’abonner. Autre cas concret présenté lors de la conférence de Mediadesk, celui de Nibelis qui a réalisé une saga publicitaire de huit épisodes pour déployer les bénéfices concrets de ses solutions RH et paie. L’objectif de la campagne était de déclencher des demandes de démo. Pour se faire, les équipes de Nibelis ont compté sur l’accroissement de leur notoriété pour générer de nouveaux leads. Ils ont publié des épisodes permettant d’identifier les profils manifestant de l’intérêt (viewers vidéo, ouvreurs du formulaire, etc.) afin de cibler précisément cette même audience dans un second temps. Le résultat est au rendez-vous puisque cette tactique leur a permis de récolter 30% de prospects SQL mais également 70% de prospects prêts à être qualifiés par le marketing automation.

Grâce à leurs exemples pratiques et leur connaissance des outils LinkedIn, les experts de Mediadesk apportent de nombreuses tactiques aux professionnels du marketing. Ils conseillent de faire le choix de la qualité des publications plutôt que de la quantité. Il s’agit également de coudre une histoire grâce aux outils LinkedIn en travaillant une stratégie éditoriale avec un fil rouge pour se positionner dans l’esprit des communautés. Puis, ils expliquent pourquoi il est crucial de développer le potentiel de l’influence (relais internes/externes) sur une plateforme qui développe sa dimension relationnelle. LinkedIn devient ainsi un socle d’échange, d’interactions, de mises en relations. Enfin, dans sa conférence en ligne, Mediadesk affirme que les campagnes paid davantage intégrées permettent de travailler avec des audiences plus intéressées.

Accéder à la conférence gratuitement
 



Source link